Une diminution de votre pouvoir d’achat de 8,4 % sur 5 ans, ça vous intéresse ?

Sur 5 ans, le gouvernement nous propose une augmentation de salaire de 3 % la première année, et de 1,5 % pour chacune des années suivantes.

Par ailleurs, le même gouvernement mesure un taux d’inflation de 6,8 % la première année, et prévoit des taux d’inflation dégressifs de 3,7 % à 2,0 % les années suivantes.

Considérant que l’inflation est mesurée au 31 octobre d’une année, et que les salaires sont ajustés au 1er avril de l’année suivante, on obtient le tableau qui suit :

AnnéeInflation prévue au 31 octobreAugmentation de salaire au 1er avril
16,8 %3,0 %
23,7 %1,5 %
32,2 %1,5 %
42,0 %1,5 %
52,0 %1,5 %

Notre courriel d’hier vous apprenait que le Front commun a rejeté cette proposition en la qualifiant d’appauvrissante. La question est maintenant de savoir jusqu’à quel point elle l’est.

La somme des taux d’inflation (16,7 %) moins la somme des augmentations de salaire (9 %) pourrait laisser croire à une perte de pouvoir d’achat de 7,7 %.

Mais ce raccourci mathématique est faux. Car la bonne méthode consiste à appliquer chaque nouveau pourcentage au résultat précédent, et non au pourcentage précédent.(*)

En faisant l’exercice, on arrive à une inflation cumulative de 17,76 %, et à une augmentation de salaire cumulative de 9,32 %. Ce qui représente une diminution du pouvoir d’achat de 8,44 %.

Lorsqu’il a besoin de ses travailleurs pour affronter une pandémie, le gouvernement sort les violons, mais lorsqu’il s’agit de les payer, il serre les cordons.

Votre exécutif


(*) En clair, il faut calculer [ (1 + 6,8%) * (1 + 3,7%) * (1 + 2,2%) * (1 + 2%) * (1 + 2%) ] – 1 pour connaître le cumul d’inflation, et [ (1 + 3%) * (1 + 1,5%) * (1 + 1,5%) * (1 + 1,5%) * (1 + 1,5%) ] – 1 pour connaître le cumul salarial.

Le Front commun dit non aux offres du Conseil du trésor

Chers membres,

C’est par un NON unanime que les représentants syndicaux de l’APTS, de la CSN, de la CSQ et du SCFP-FTQ ont rejeté les offres déposées le 15 décembre par le Conseil du trésor à la table centrale de négociation.

En pièce jointe, vous trouverez l’Info-négo du 25 janvier où on peut lire, chiffres à l’appui, que les offres salariales sur 5 ans qu’on nous propose ne couvent même pas l’inflation prévue pour la même période par le gouvernement.

Nous vous relayons aussi le communiqué de presse du 25 janvier.

Votre exécutif

2023-01-25_Comm-FC-Rejet-offres-patronales-F.docx 

2023-01-25-Info-nego-Front-commun-FR.pdf 

Fonds de solidarité FTQ – Nouvelle valeur de l’action

Chers membres,

La valeur de l’action du Fonds de solidarité FTQ est calculée au 31 mai et au 30 novembre chaque année, puis révélée quelques semaines plus tard.

Ce matin, nous apprenions que du 31 mai 2022 au 30 novembre 2022, la valeur de l’action FSTQ est passée de 52,61 $ à 53,33 $. Ce qui représente une hausse de 1,35 % sur 6 mois.

Dans le contexte actuel des marchés boursiers, ce résultat peut être considéré comme une bonne performance.

Quelle que soit votre situation financière, nous vous encourageons à régler vos dettes de crédit si vous en avez, puis à économiser et à investir le plus tôt possible dans votre carrière ; même s’il s’agit de petits montants.

Votre exécutif

PDRH et DPP – N’oubliez pas

Chers membres,

Au 6 décembre dernier il restait plus de 50 000 $ à dépenser à notre « Programme de développement des ressources humaines » (PDRH), et plus de 5 800 $ à dépenser à notre budget « Développement de la pratique professionnelle » (DPP).

Les montants du PDRH qui ne seront pas dépensés au 31 mars 2023 seront reportés à l’année financière suivante, tandis que les montants du DPP qui ne seront pas dépensés avant le 1er février 2023 passeront aux mains de l’employeur, qui pourra en disposer à sa guise.

Vous pouvez vous référer au courriel PDRH et DPP – Infos utiles archivé sur notre site Internet pour plus d’explications, et accéder aux formulaires de demande.

Votre exécutif :

  • Normand Lamoureux, président
  • Simon Gervais, trésorier
  • Martin Juneau, secrétaire-archiviste
  • Isabelle Deschênes, directrice